La veine mère des mages

 
Inu The Crone
La veine mère des mages
 
 
La veine mère des mages
Par Draconi, le 22 Novembre 2007


C'était une nuit un peu particulière à l'Encyclopédia Magika, à Moonglow, pour cette première réunion des mages locaux. Une foule conséquente s'était regroupée autour d'un mage à l'air étrange, et de son apprenti. Il avait l'air étrange, au moins aux yeux des autres mages, puisqu'il ne portait ni longue robe ni chapeau pointu, mais avait préféré un pantalon et une chemise à manches courtes à la place. L'apprenti précisait à qui voulait l'entendre qu'à cause de la nature de leurs expériences, il était plus simple de remplacer un pantalon ou une chemise qu'une robe élégante. Les robes s'enflamment trop facilement.


"Très bien chers amis, cela est vrai, mais calmez-vous" Kronos le mage guidait les spectateurs vers des sièges ou de bonnes places pour observer la démonstration. Dexer, l'apprenti, arrangeait à la hâte la table sur laquelle était posé l'objet de leur discussion. Dexer ne l'avait pas encore vu, il venait juste d'arriver et son maître l'avait recouvert avec ce qu'il espérait ne pas être la tapisserie en soie de la guilde.


"Oh!vous êtes là!" Une plaisante voix appelait dans la cohue. Il se retourna pour faire face à une jolie jeune femme, la robe légèrement de travers, se dirigeant vers la table.

"Melissa! Je suis si heureux que vous..."
"Ah! Melissa, ma chère!" coupa Kronos, ignorant totalement son apprenti.
"Seriez-vous en train de préparer quelque chose?" le taquina-t-elle en l'embrassant sur la joue.
"Ha! et bien vous allez voir, vous allez voir...Voila, nous y sommes...Excusez-moi". Il s'était tourné vers la foule. "S'il vous plaît! Mesdames et messieurs!"


"Tout d'abord, je tiens à accueillir chacun d'entre vous en cette occasion des plus propices. J'ai certainement quelques surprises pour vous". Un silence respectueux gagnait la foule alors que Dexer se rapprochait de son maître.


"Avant de commencer, je vais vous dire d'où provient cet objet du plus grand intérêt. Je sais maintenant que cette histoire est anecdotique, mais elle est très amusante, alors écoutez-la..."



"Il semblerait qu'un simple mineur, sans renommée particulière, a récemment fait son chemin jusqu'au plus profond des terres perdues, une entreprise imprudente naturellement,au regard des derniers incidents avec les ophidians, mais qui peut comprendre les motivations des ouvriers serviles?" Dexer grimaça à l'intention des non-mages.


"Enfin bref...Apparemment, il s'est réfugié dans une cachette, non, je devrais plutôt dire une veine mère d'un spécimen géologique des plus rares et des plus étranges. Mais quelle histoire de trésor enterré serait complète sans quelques rebondissements? hein? Hahaa!! Il se trouve que l'endroit était gardé par les monstres les plus fétides. Il n'a même pas pu les identifier, c'est pour dire s'ils sont étranges. Mais il pu tout de même s'en sortir en emportant avec lui un assez gros échantillon."


"Aah! Mais ce n'est pas tout! Oh, non... Partout où le mineur allait, il arrivait un moment où il se retrouvait attaqué par des animaux ou des monstres, sans aucune raison. Il s'est battu, un peu, et s'est rapidement réfugié dans la petite ville de Papua. S'imaginant que la chose était maudite, il la revendit au bijoutier local et quitta la ville. Et bien, mes amis, ce mystérieux objet est avec nous aujourd'hui même."


Kronos se tourna vers Dexer et lâcha d'un air conspirateur "Et ça nous a coûté un bras, vous pouvez me croire...".La foule semblait s'amuser de cette histoire, et Kronos s'approcha de la table pour saisir le drap qui la couvrait.


"Ainsi, chers amis, voici le moment que vous attendez tous!" Avec une rare dextérité, Kronos fit glisser la pièce de soie, et dévoila l'objet qu'elle cachait.


"Oh!!"
"..."
"Ahaaa!"
"Qu'est-ce que..."
"Boudiou!"


Les diverses réactions et murmures n'auraient pas pu être plus plaisantes aux oreilles de Kronos. Sur la table reposait un rocher, semblable à un morceau d'obsidienne, mais beaucoup plus sombre. Sa noirceur semblait attirer la lumière, et, au lieu de la refléter, semblait au contraire l'absorber. Dexer avait du mal à se l'expliquer, mais les bords de la pierre paraissaient flous.


"Maître, qu'est-ce que c'est?" avait questionné Dexer, les yeux écarquillés.
"Blackrock mon enfant...Blackrock... Le plus gros morceau que je n'ai jamais pu voir."
Le jeune apprenti lança un regard incrédule.
"Je peux voir ça, Maître, mais regardez sa taille!!"
"Oui! J'ai peine à y croire moi-même, pourtant, il est bien là, pour de vrai."


La foule se pressait maintenant autour de la table, chacun, de l'archi-mage à l'alchimiste, essayant de se faufiler dans l'espoir d'en voir un peu plus. Les plus chanceux étaient déjà en train de le tâter, d'autres lançaient même des incantations à voix basse, dans l'espoir de recevoir quelque divination.

Dexer saisit brutalement Kronos par le bras en montrant la pierre. Sa voix s'étranglait dans un sifflement.
"Cela explique le "êtes-vous fou?" sous-entendu par le ton de ma voix. Maître... Combien de fois cette substance a explosé lors de nos expérimentations?"
Kronos, l'air vague, répondit, "Voyons... Presque à chaque fois... Oui, c'est bien ça, c'est ce que je dirais."
Mélissa s'était frayé un chemin jusqu'à la table et tentait d'attirer leur attention.

Dexer restait imperturbable "Et de quelle taille étaient les morceaux que nous utilisions?"
"De petits cailloux, je suppose... Parfois un peu plus gros?...". Kronos glissait vers Mélissa, traînant Dexer, toujours accroché à son bras.
Elle venait juste de l'apercevoir, et s'apprêtait à lui lancer un compliment quand la dernière question de Dexer toucha sa cible.


"Donc, ce rocher, notez que je dis rocher, et pas caillou, s'il explosait, quelle serait sa puissance?"
"Cela détruirait sans doute un pâté de maison, je suppose.Je n'ai pas mon abaque sur moi, mais je..."


La salle était devenue soudainement silencieuse, et Kronos se trouva en face d'un océan de visages inquiets. "Quoi? Il suffit que personne ne jette de sort stupide... d'accord?"

 
 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Ultima Online ?

125 aiment, 45 pas.
Note moyenne : (175 évaluations | 8 critiques)
5,1 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Ultima Online
(35 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

64 joliens y jouent, 645 y ont joué.